News Center

Leagues 15.05.2018

NLB Men - Playoffs : Game recap final game 5

Villars Basket a remporté le titre de champion de NLB Men en s'imposant lors de la finalissima à la salle du Rocher sur le score de 73 à 78. Une série finale qui aura tenu en haleine le public des deux formations, tant les débats ont été équilibrés et tout s'est joué sur d'infimes détails. Un premier titre à ce niveau pour le club fribourgeois. Déception pour le BBC Nyon qui échoue une deuxième fois consécutivement au 5 ème match et qui aurait tellement voulu dédié une victoire à Marvin Owens qui a disputé samedi le dernier match de sa carrière et bien entendu au regretté Fabrice Rey.

Stats Leader

BBC Nyon

PTS Owens Marvin 37
REB Owens Marvin 7
AST Wolfisberg Joël 4
EFF Owens Marvin 38

Villars Basket

PTS Brown Troran 29
REB Slaughter Larry 16
AST Brown Troran 5
EFF Brown Troran 37

Game recap

Villars prive les Nyonnais du sacre

Villars s'est adjugé samedi le titre de champion suisse de LNB aux dépens du BBC Nyon grâce à une victoire 78-73 au Rocher. Troran Brown a été élu MVP

Pour battre les Nyonnais, Villars a trouvé une solution qui lui aura servi trois fois durant ces finales: démanteler le collectif de l'adversaire. Dans ce cinquième match décisif, dès que le jeu collectif des hôtes a failli, l'écart en faveur de Villars s'est creusé. «Il fallait qu'ils cassent notre collectif. Ils ont réussi à le faire aujourd'hui (ndlr: samedi)», regrettait Julie Le Bris, la coach nyonnaise, à l'issue de la rencontre. Son équipe n'a pas réussi à trouver une solution durable pour accéder au panier adverse dans de bonnes conditions. A chaque tentative de pénétration, une déferlante de défenseurs s'abattait sur les Nyonnais, leur faisant comprendre qu'ils n'étaient pas les bienvenus à l'intérieur de cette zone des plus sensibles. Dans cette configuration, les exploits de Marvin Owens permettaient de limiter les dégâts, mais pas de rivaliser avec les Fribourgeois. « Marvin a beaucoup d'agressivité et d'envie. C'est bien. Mais les autres n'ont pas été suffisamment agressifs. On l'a regardé un peu jouer», constatait Julie Le Bris.

Brown en mode MVP

En attaque, les visiteurs s'en remettaient au talent de l'ingérable Troran Brown. Laissé seul, il marquait. Pris par un joueur adverse, il s'en défaisait... puis marquait. Même muselé, il parvenait à libérer des espaces et c'étaient ses coéquipiers qui marquaient. Copieusement sifflé par le public à chacun de ses 13 lancers francs, il les marquait tous. Bien que les Vaudois aient réduit à une unité un écart qui était monté jusqu'à douze points durant le troisième quart-temps, la marge n'en démordait pas, elle restait en faveur de Villars. Chaque espoir suscité par un panier annoté était refroidi dans la foulée par des Villarois qui avaient réponse à tout. Dans toute sa froideur et sa défiance, Brown, futur MVP de la finale, se chargeait de maintenir les siens à l'abri jusqu'au buzzer.

«On a senti l'amour»

«Malheureusement, il faut un gagnant, un perdant, et on est tombé du côté des perdants», déplorait Marvin Owens, pour qui cet acte V de la finale constituait, samedi, la dernière apparition sous le maillot nyonnais. Il retiendra de Nyon «la famille, le travail et le fait qu'on soit toujours soudés, peu importe ce qui nous arrive. Ça, et le numéro 21, ça sera mon souvenir de Nyon. C'est un endroit qui va me manquer, un chez moi loin de chez moi», valorisait l'Américain, qui s'est vu gratifié d'une standing ovation unanime de la part de tout le Rocher. Pour sa part, Julie Le Bris tire également sa révérence à la tête de la première équipe nyonnaise «C'est l'équipe dont rêvent tous les coaches. Ce sont des mecs vraiment chouettes». «On a senti l'amour ce soir», concluait Owens, pour qui la vie nyonnaise aura été faite d'amour et, non pas d'eau fraîche du Léman, mais de basket.

La Côte – Elias Baillif

Villars va au bout de son rêve

Les Fribourgeois remportent la «finalissima» à Nyon et décrochent le premier titre de leur histoire

Il y a deux semaines, à la veille de la finale, le président de Villars Basket Gérald Chappuis se réjouissait d'une saison d'ores et déjà réussie, mais attendait de pouvoir «poser la cerise sur le gâteau». En guise de cerise, c'est la coupe de champion de Suisse que le club fribourgeois peut poser dans sa vitrine, coupe cueillie au bout du suspense dans une salle du Rocher survoltée (73-78). Appliqués en défense et agressifs en attaque, les Fribourgeois ont très rapidement affiché leurs intentions, prêts à rebondir après la déconvenue de mercredi passé. S'ils ont mené durant presque l'ensemble de la partie, l'écart est toujours resté très serré. La «finalissima» a pris une autre dimension à la fin du troisième quart, lorsque l'ambiance s'est échauffée, jusqu'à devenir électrique. Mais les nerfs des Villarois ont tenu et chacun a su prendre ses responsabilités, ce qu'il a manqué à Nyon.

Le courage de Jurkovitz

Auteur d'un énorme travail de sape qui a usé le leader nyonnais et désormais retraité Marvin Owens, Thomas Jurkovitz n'a pas hésité à prendre des tirs en fin de rencontre, malgré la tension. Alors que les Vaudois étaient revenus à 73-76 à 30 secondes de la fin de la saison, Troran Brown, MVP de la finale au mental d'acier, mettait fin aux espoirs nyonnais sur la ligne des lancers. Le rêve que tous les Fribourgeois caressaient depuis le début de la saison devenait enfin réalité. Ce titre, les hommes du Platy le doivent à leur esprit d'équipe et à l'énergie qui se dégage du banc. Grand absent de ces play-off à cause d'une blessure, Ludovic De Gottrau a vibré jusqu'au bout: «Sur le banc, nous avons autant transpiré que ceux qui étaient sur le terrain. Nous étions tous là pour nous serrer les coudes.» «Ce sont des moments que nous n'oublierons pas. Ça a été dur jusqu'au bout, mais c'est ce qui rend la victoire d'autant plus belle», expliquait Thomas Jurkovitz, euphorique, à la fin de la rencontre. «Il n'y a pas de mots pour décrire le plaisir que nous avons. Ce club, c'est vraiment une seconde famille. Personne ne se croit plus fort», savoure Jeffrey Schwab, au terme de sa première année de capitanat.

Une famille

Si la fierté des joueurs d'avoir offert ce titre à leurs dirigeants fait écho à celle des dirigeants d'avoir offert à leurs protégés les moyens de mener leur rêve à bien, tous s'accordent à dire que cette victoire est celle d'une «famille». Elle est la consécration d'un travail amorcé il y a 5 ans, lorsque, confiant en les qualités d'un solide noyau de joueurs suisses, le comité villarois décidait de se donner les moyens d'aller jusqu'au bout. Vincent Lauterburg dans un premier temps, puis Martin Mihajlovic faisaient progresser le groupe, confié depuis le début de la saison à l'ancien joueur du club et Fribourgeois d'adoption Emerson Thomas. Samedi soir, c'est ce même noyau de joueurs suisses qui pouvait soulever le trophée, bouclant ainsi la boucle sous les yeux de Lauterburg. «C'est une réussite à la fois pour la LNB, d'avoir une finale aussi serrée, et pour le club, qui peut compléter ce magnifique voyage avec le titre. Je suis tellement fier de mon groupe», jubile Emerson Thomas, qui signe un bilan parfait pour sa première saison en tant qu'entraîneur.

La Liberté – Clara Francey

Full Stats

BBC Nyon
# PLAYER MIN 2PTS 3PTS FT REBOUNDS AST TO STL BLK PF PFD EF PTS
M A % M A % M A % OREB DREB REB
Total 200 20 43 46.5% 7 19 36.8% 12 18 66.7% 11 20 31 13 13 3 2 23 19 63 73
0 Bullock JR Theren 22 3 6 50.0% 0 0 0.0% 1 2 50.0% 1 0 1 3 1 0 0 3 1 4 7
2 Winston Derek 2 0 0 0.0% 0 0 0.0% 0 0 0.0% 0 0 0 0 1 0 0 0 0 -1 0
3 Dufour Jeff 18 1 4 25.0% 0 2 0.0% 0 0 0.0% 1 2 3 0 2 0 0 3 2 -4 2
4 Erard Julien 14 2 5 40.0% 0 0 0.0% 1 1 100.0% 1 1 2 0 0 0 0 3 1 2 5
8 Wolfisberg Joël 27 2 4 50.0% 0 0 0.0% 2 4 50.0% 2 2 4 4 1 0 1 0 4 14 6
10 Ivanovic Stefan 28 1 4 25.0% 0 2 0.0% 0 0 0.0% 2 4 6 2 2 0 0 3 0 0 2
11 Van Rooij William 34 4 9 44.4% 0 0 0.0% 1 1 100.0% 2 4 6 2 2 1 0 5 1 7 9
13 Jotterand Nicolas 10 1 1 100.0% 1 1 100.0% 0 0 0.0% 0 1 1 0 2 0 0 1 0 3 5
21 Owens Marvin 36 6 10 60.0% 6 13 46.2% 7 10 70.0% 2 5 7 2 2 2 1 3 8 38 37
34 Roman Barnes Luis 0 0 0 0.0% 0 0 0.0% 0 0 0.0% 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
55 Zaninetti Valentin 9 0 0 0.0% 0 1 0.0% 0 0 0.0% 0 1 1 0 0 0 0 2 2 0 0
Villars Basket
# PLAYER MIN 2PTS 3PTS FT REBOUNDS AST TO STL BLK PF PFD EF PTS
M A % M A % M A % OREB DREB REB
Total 200 23 48 47.9% 4 16 25.0% 20 27 74.1% 14 22 36 10 13 4 1 19 23 74 78
3 Bugnon Thomas 14 2 3 66.7% 0 0 0.0% 2 3 66.7% 0 0 0 2 1 0 0 3 3 5 6
4 Wildi Mike 0 0 0 0.0% 0 0 0.0% 0 0 0.0% 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
5 Brown Troran 33 5 9 55.6% 2 3 66.7% 13 13 100.0% 1 3 4 5 3 1 0 3 9 37 29
6 Fouda Jules 3 0 0 0.0% 0 0 0.0% 0 0 0.0% 0 0 0 0 0 0 0 1 0 -1 0
7 Schwab Jeffrey 30 2 8 25.0% 0 3 0.0% 0 2 0.0% 2 4 6 1 1 2 0 3 2 0 4
8 Chkarnat Leandre 22 2 7 28.6% 0 1 0.0% 0 0 0.0% 3 2 5 1 0 0 0 1 1 3 4
9 Jurkovitz Thomas 35 3 4 75.0% 1 5 20.0% 1 2 50.0% 0 2 2 1 1 1 0 3 1 5 10
10 Rey Florian 24 1 3 33.3% 1 4 25.0% 0 0 0.0% 0 0 0 0 3 0 0 0 0 -3 5
12 Reghif Nicolas 5 0 1 0.0% 0 0 0.0% 0 0 0.0% 2 1 3 0 0 0 1 0 0 3 0
15 Spätig Benhur 0 0 0 0.0% 0 0 0.0% 0 0 0.0% 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
21 Mechti Malik 0 0 0 0.0% 0 0 0.0% 0 0 0.0% 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
23 Slaughter Larry 34 8 13 61.5% 0 0 0.0% 4 7 57.1% 6 10 16 0 4 0 0 5 7 25 20

Full game

Highlight

TV Reports

La Télé : News du 13-05-18 - Villars champion 2018 de LNB 14.05.2018
Main partners
Official partners
Official suppliers
Media partners